L’Hypothyroïdie: 3 Traitements Naturels pour Faciliter le Quotidien!

C’est quoi l’hypothyroïdie ?
L’hypothyroïdie est un mauvais fonctionnement de la thyroïde. C’est une insuffisance de la sécrétion des hormones produites par la thyroïde: la thyroxine et la thyréostimuline.

La thyroïde est une glande qui secrète des hormones, elle est contrôlée par l’hypophyse (glande hypophysaire) logée dans une cavité osseuse (appelée aussi la fosse hypophysaire) au niveau de l’os sphénoïde (la base du crâne).
L’hypothyroïdie est généralement causée par une carence en iode, une radiothérapie, des tumeurs de la région hypophysaire (hypophyse) qui compriment la thyroïde ou des séquelles de chirurgie antérieures.

I- Symptômes de l’hypothyroïdie:

Plusieurs symptômes caractérisent l’hypothyroïdie, certains sont pathologiques et d’autres sont psychologiques. Ces symptômes touchent la vie quotidienne et affectent la relation avec l’entourage.
Nous citons quelques uns :

– Gonflement à la base du cou (goitre).

– Difficulté à avaler.

– Changement de la voix.

– Perte de poids rapide et importante.

– Sensation de faim continue.

– Prise de poids.

– Gonflement du corps ou de quelques parties.

– Tachycardie (accélération du rythme cardiaque, pouls rapide).

– Perte d’énergie et fatigue même avec des simples activités.

– Difficulté à supporter la chaleur, sueur abondante.

– Mélancolie et changements d’humeur avec anxiété et tristesse continue.

– Problèmes d’altérations du sommeil.

– Sécheresse de la peau.

– Tremblements du corps ou de quelques parties.

– Respiration non rythmée ou difficile.

– Perte progressive des cheveux (surtout les sourcils).

– Indolence et apathie : difficultés émotionnelles…

– Difficulté à prononcer certains sons.

– Taux élevés de cholestérol.

Ces symptômes peuvent indiquer que vous êtes touché par l’hypothyroïdie, Surveillez votre rythme de vie et n’hésitez pas à consulter un médecin pour des analyses du sang.

II- Traitements Médicaux de l’Hypothyroïdie:

Vivre avec l’hypothyroïdie n’est pas facile du tout. Nous encourageons les personnes qui en souffrent et nous leur souhaitons le meilleur.

Les médicaments de l’hypothyroïdie contrôlent la dose des hormones qui manquent au corps. Ces médicaments sont des hormones thyroïdiennes de remplacement qui permettent de compenser le mauvais fonctionnement de la thyroïde. Leurs but est de rétablir le métabolisme et l’activité normale du corps.
Ils ont de différents noms commerciaux mais contiennent tous une hormone de synthèse : la Lévothyroxine qui va remplacer la thyroxine.

Les traitements médicaux de l’hypothyroïdie ne facilitent pas trop la vie quotidienne.
Comme tous les médicaments, ils ont des effets indésirables dont certains ressemblent aux symptômes de l’hypothyroïdie, donc les médicaments aident et soulagent mais ne réparent pas tout.

Pour renforcer les effets des médicaments nous vous proposons un traitement naturel pour faciliter le quotidien.
Ce traitement naturel comporte quelques astuces qui se complètent pour combattre naturellement l’hypothyroïdie : un régime alimentaire, des herbes médicinales et des conseils pratiques.

III- Comment combattre naturellement l’hypothyroïdie?

Nous invitons tout le monde, malade ou sain, à adopter une alimentation saine et à changer quelques mauvaises habitudes.
Essayez d’avoir de nouvelles habitudes physiques et alimentaires pour combattre l’hypothyroïdie et pour faciliter le quotidien.

1-Activité physique :

La plupart des maladies, pas que l’hypothyroïdie, vient de la sédentarité.
Alors, bougez. Donnez la chance à votre corps pour se renouveler.

Faites une activité physique chez vous, dans une salle de sport ou dans la nature.
Des exercices de fitness qui ne demandent pas trop d’effort, la marche aussi, quelques minutes avec une bicyclette, la natation, remuez vos os avec la danse et l’aérobic.

Une simple activité physique vous aidera à vous débarrasser des graisses et tonifier les muscles.
Elle améliore le fonctionnement de la thyroïde et l’incite à produire des hormones. Elle l’incite aussi à augmenter la sensibilité du corps aux hormones thyroïdiennes.

2-Herbes médicinales pour combattre l’hypothyroïdie:

Hydratez-vous en buvant de l’eau, faites des tisanes et des infusions d’herbes (sans abus).

Voici quelques herbes médicinales que vous pouvez utiliser quotidiennement mais sans abuser pour éviter les effets secondaires:

Le gingembre, l’artichaut, le pissenlit, les racines de gentiane, le millepertuis, l’ortie, la passiflore, le curcuma (une cuillère à soupe dans un verre d’eau chaque jour), les algues brunes, le fucus, le romarin.

3-Régime alimentaire équilibré : Votre clé de bien-être

Le régime alimentaire pour l’hypothyroïdie doit être équilibré avec le minimum d’apports énergétiques.
Il permet de limiter la prise de poids et de participer à la production de la thyroxine sans interférer avec le traitement médical (sans réduire son effet et sans engendrer des complications).

Il est à noter qu’il faut demander l’avis de votre médecin et qu’il faut l‘informer des changements de votre alimentation pour modérer la prise des médicaments qui compensent l’iode.

– Aliments riches en iodes :

Puisque le manque d’iode est la cause principale de l’hypothyroïdie: les aliments riches en iode sont fortement recommandés.
Cet élément minéral, stimule la thyroïde pour compenser le manque d’hormones et on le trouve dans :
Le sel de table iodé (petite prise sans abus), les fruits (orange, citron, avocat…), les légumes, les céréales entiers (riz brun…), les volailles et les œufs, les fruits de mer (coquillages et crustacés), les poissons (morue par exemple), le foie, le lait et les produits laitiers, le pain, les haricots cuits,

Parmi les aliments mentionnés, certains sont riches en sélénium qui participe au bon fonctionnement de la thyroïde.
Un excès de consommation peut perturber la synthèse des hormones thyroïdiennes.

– Aliments riches en vitamine D :

Les champignons, le lait, l’huile de foie de morue, poissons (sardines, maquereaux, saumon (petite quantité), truite, thon), les œufs, le chocolat noir…

– Aliments riches en oméga 3 :

Les poissons (thon, maquereau, poissons bleus.. ), l’huile des graines de lin, fruits à coque (pistaches, amande, noisette, cajou…), légumes verts (épinards, laitue..), les œufs…

– Aliments riches en vitamine B : B2, B6 et B12
La viande des volailles et des lapins, le hareng, les fruits de mer, le thon, les crustacés, le lait et les produits laitiers, les sardines, les légumes à feuilles vertes (épinards)

4-Aliments à éviter : Aliments goitrigènes

Les aliments goitrigènes sont les aliments qui favorisent l’apparition du goitre (le gonflement à la base du cou). Ils empêchent la thyroïde d’absorber l’iode et ralentissent son fonctionnement.

Les aliments goitrigènes à éviter en cas d’hypothyroïdie et de traitement avec la Lévothyroxine (qu’on trouve dans les médicaments de l’hypothyroïdie) sont:

La patate douce, le chou (chou vert, chou blanc, chou-fleur, chou frisé, chou de Bruxelles..), le brocoli, le soja (ou soya) et ces produits, les feuilles de moutarde, le cresson, le navet, la cacahuète, les graisses (viande de mouton, de veau, de bœuf, graisse animale).

N’abusez pas de consommer l’iode et n’oubliez pas que l’alimentation fait partie du traitement naturel et qui va aussi compléter le traitement médical.

Faites du sport ou des activités physiques, hydratez-vous bien, prenez des tisanes et des infusions d’herbes et arrangez votre régime alimentaire.
Si vous êtes atteint d’hypothyroïdie, faites tout cela avec le suivi de votre médecin et bon courage.

Bonne santé à toutes et à tous.

Vous Pouvez Lire Aussi:

Huile De Ricin: Les 4 Vertus Que Vous Devez Savoir

Gellhorn

© Astuces-Divers- Tous droits réservés 2020